Les malformations utérines sont relativement fréquentes puisqu’elles concernent 3 à 4 % des femmes. Heureusement, beaucoup d’entre elles sont asymptomatiques et le diagnostic n’est posé que fortuitement lors d’un examen réalisé dans un autre but.

       Si beaucoup de ces malformations restent asymptomatiques, il convient d’y penser devant :

             - toutes les adolescentes consultant pour règles douloureuses, absence de règles, troubles des règles et douleurs lors des rapports (dyspareunie).

             - des femmes infertiles, des femmes ayant des antécédents de fausses couches à répétition ou des accouchements prématurés.


     Les malformations utérines sont liées à une interruption du développement de l’appareil génital au cours de la vie embryonnaire.


           
                        
                 

            Uterus normal                                   Uterus cloisonné                                     Uterus Bicorne



L       Pour la cloison : il s'agit de la persistance d'un tissu fibreux au milieu de l'utérus ( par défaut de résorption de la cloison séparant les 2 canaux de Muller). Ce tissu fibreux réalise ainsi une cloison qui va donc séparer l'utérus en deux parties égales.

      Cette cloison se résorbe normalement de bas en haut : cette résorption débute au niveau du col et se poursuit au niveau du fond utérin. Cette anomalie de la résorption peut survenir à différents moments entre 11 et 16 semaines  de grossesse, ce qui explique l’existence d’utérus cloisonnés totaux (avec parfois deux cols et une cloison vaginale), de cloisons partielles ou de simples éperons fundiques. Il n’existe jamais d’anomalie associée de l’appareil urogénital, contrairement aux utérus bicornes

(2 utérus séparés) car le système urinaire est déjà formé (entre 6 et 9 sa).



                                                                      


          

         Selon l'importance de la cloison, on parlera d'utérus cloisonné total, sub total, corporéal et enfin d'utérus à fond arqué qui est la forme mineure.



                     cloion corporéale                                     cloison totale                                      cloison totale + cloison vaginale


         C’est la malformation génitale la plus fréquente de la femme(3%). la cloison utérine représente 50 à 80% des malformations utérines.Il y’a 5 fois plus d’utérus cloisonnés que d’utérus bicornes.

      Avortements spontanés précoces et tardifs, accouchements prématurés et dystociques et retards de croissance sont les complications redoutées de ces malformations.


    L'échographie endovaginale 3D- 4D  

                +- couplée à l’hysterosonographie, en coupe coronale va affirmer le diagnostic en objectivant  2 hémi-cavités utérines et visualiser la séreuse péritonéale, autour du myomètre, sans dépression (absence d’incisure fundique ou > 1 cm, et la vessie ne venant pas s’intercaler) .


      
      
      

                            Intéret de la séreuse                                                                                                                grrossesse dans hémicavité gauche


        L’Echo 4D va aussi mesurer la hauteur et l’épaisseur de la cloison (photo au dessus), ce qui a un intérêt thérapeutique

pour guider la section de la cloison.




        

                    Cloison corporeale                                      Cloison subtotale                                                Cloison épaisse


        A comparer avec :


      
       
       

                               Uterus normal                                               Uterus à fond arqué                                            Uterus bicorne   


      

      L'hystérographie :

                  ne permet pas de faire la différence entre un utérus bicorne et un utérus cloisonné, contrairement à ce que l’on trouve dans pas mal de comptes - rendus. Elle permet juste de dire qu’il s’agit d’un utérus didelphe comprenant  2 cavités.

  

                
                                                            

   utérus cloisonné(com echo 4d  ci-dessus)                  utérus bifide, bicorne total avec 2 vagins sur ces  2 images


    L'hystéroscopie diagnostique :

                   va décrire cette cloison: sa hauteur, son épaisseur, la muqueuse qui la tapisse, le volume de chaque hémi-cavité utérine. Le traitement par hystéroscopie opératoire sera ainsi guidé par cet examen.




              Cloison corporeale large                 Cloison subtotale épaisse                    Cloison fundique fine

    

      








             

            

                               film cloison fundique                                                         film cloison totale      


       


        L'hystéroscopie opératoire:

        

             Le traitement d'une cloison utérine par hystéroscopie opératoire

   est visible en cliquant sur ce bonhomme      

                 


       Cloison utérine et fertilité:

  

    Les cloisons utérines sont fréquemment retrouvées ( 2%) dans les bilans d’infertilité.

Elles sont responsables d’échecs d’implantation en relation avec des troubles de la vascularisation au niveau de la cloison.

    Fedele a étudié 12 sites d’implantation de grossesse chez 8 femmes présentant une cloison utérine totale : dans 6 des 8 grossesses ayant conduit à une FCS, l’embryon était implanté sur la cloison.


     Les indications de la septoplastie utérine (cure de cloison)  sont les fausses couches à répétition, l’infertilité inexpliquée, les antécédents obstétricaux (prématurité, RCIU) et avant toute AMP  (JTA 2011)


       Il est cependant admis que la présence d’une cloison de plus de 1 cm doit être réséquée en cas de stérilité, si ce n’est pour favoriser une grossesse, au moins pour en limiter les complications.





 
  Pour en savoir plus :
           
      




 
suivant >Traitement_de_la_cloison.htmlshapeimage_2_link_0
< précédentTraitement_de_ladenomyose.htmlshapeimage_3_link_0

Cloison uterine rabat Maroc.malformation uterine .uterus cloisonné traité par hysteroscopie operatoire